Blender chauffant : comment le choisir ?

Ce nouveau venu du petit électroménager moderne est déjà en train de révolutionner le monde de la cuisine. Après l’autocuiseur, le Cookeo, le robot multifonctions, les fabricants d’électroménager ont mis au point un produit idéal pour celui ou celle qui aime préparer de bons petits potages et de savoureux jus de fruits ou de légumes toute l’année.

Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, les blenders chauffants permettent également de réaliser des compotes de fruits, des smoothies pour les enfants et les plus grands, des sauces lisses et brillantes, des veloutés goûteux, des soupes moulinées, ou encore de la glace pilée pour agrémenter le jus de fruit frais, le gaspacho ou tous vos cocktails préférés. Pratique et peu encombrant, ce produit tend à devenir un indispensable de l’équipement d’une cuisine, qui permet de manger sainement et de gagner du temps. Que demander de plus ?

Cuire et mixer avec un seul appareil en un temps record

Encore fallait-il parvenir à combiner les deux technologies tout en proposant des produits faciles d’utilisation et astucieux, légers, à l’entretien simple, et élégants, ce qui ne gâche rien ! Les fabricants de ces blenders dernière génération sont parvenus à équiper ces appareils à la fois d’une résistance et de lames, amovibles ou non, crantées ou non.blender chauffant Philips

Cet appareil hybride remplace astucieusement le mixeur, la cocotte-minute, le pied à soupe et, pour certains modèles, la bouilloire, ou encore pour les plus évolués l’autocuiseur. Toujours en développement chez les industriels de l’électroménager, le blender chauffant semble promis à un bel avenir…

Le processus est enfantin. Une fois le temps de cuisson écoulé, les lames entrent en scène (automatiquement sur la plupart des appareils) et produisent purées, compotes, ou autres veloutés et moulinés de légumes. Faire la cuisine devient un jeu d’enfants ludique et rapide. Les plus jeunes peuvent aider à découper, à éplucher ou à mettre les denrées dans le bol. Chacun peut y aller de sa recette, de son ingrédient préféré ou de ses épices favoris. Les possibilités sont illimitées et les résultats bluffants.

Manger sain et cuisiner du frais sans se compliquer la vie

La vraie révolution, c’est aussi celle du contenu de l’assiette. Les blenders chauffants permettent de manger sainement en cuisinant rapidement des fruits et des légumes de saison. L’apport direct en vitamines et sels minéraux est garanti. Les fruits et légumes ne subissent aucune agression et ne sont manipulés qu’une seule fois pour la découpe et l’épluchage le cas échéant. Respect du produit, de la saisonnalité et simplicité d’exécution : l’équation est parfaite.

Exit les longues heures de préparation, de cuisson et de vaisselle. Exit les sucres ajoutés dans les jus de fruits de la grande distribution. Exit le sel en quantité trop importante dans les soupes en briques…

Cet appareil s’adresse véritablement à toute la famille. Il est en effet la solution optimale pour préparer les purées et compotes de bébé, sans faire doublon en investissant dans un équivalent destiné aux tout-petits, souvent très onéreux mais aux performances et à la capacité très limitées.

Le gain de temps est bel et bien l’atout majeur des blenders mixeurs chauffants. Pour réaliser un potage de légumes variés, il vous faudra presque plus de temps pour éplucher et couper grossièrement carottes, pommes de terre, poireaux et oignons, qu’il ne faudra de temps à la petite machine pour cuire et mixer la soupe à la consistance de votre choix ! Une fois les légumes placés dans le bol, ajoutez l’eau ou le bouillon de votre choix, assaisonnez et fermez le couvercle. Le blender-chauffant s’occupe du reste. Au bout de 20 à 40 minutes en fonction des modèles et du résultat attendu, vous pourrez servir. Magique non ? Imaginez toutes les compotes que vous allez pouvoir préparer à vos enfants à la dernière minute, ou encore les milk-shakes en série qui raviront famille et amis.

8 caractéristiques à comparer avant d’acheter un blender chauffant

Avant de faire votre choix, il faut bien observer les caractéristiques des très nombreux modèles proposés par les marques concurrentes. Celles-ci rivalisent d’astuces techniques ou marketing pour gagner des clients. La première chose à faire est d’identifier vos besoins par rapport à vos habitudes ou à vos envies culinaires. Comme vous l’aurez compris, les besoins et les manies sont propres à chaque cuisinier ou cuisinière.

A chacun de trouver l’appareil qui lui correspond le mieux. Il est fortement recommandé de bien étudier les différents produits avant d’acheter car même si ce petit appareil risque de devenir un bon allié, il s’agit tout de même d’un investissement. Pour vous aider à bien choisir, voici une liste des points essentiels à prendre en considération avant d’acheter votre appareil.

La capacité du bol

La capacité du bol est un critère de choix primordial. En fonction du nombre de personnes à table, vous devez opter pour le bon modèle. La contenance du bol varie entre 1,2 litre, volume idéal pour 2 à 4 assiettes, et 2 litres, qui nourriront huit convives. Attention, certains appareils ne transigent pas avec les quantités maximales. Au moindre écart, vous risquez d’avoir du ménage à faire dans votre cuisine !bol Blender chauffant

Si vous avez l’habitude de recevoir été comme hiver et de gâter vos invités avec vos dernières trouvailles, vous avez tout intérêt à choisir un blender avec une capacité importante. Vous pourrez faire pour deux dans un bol à grande contenance, mais jamais pour huit dans un petit bol ! CQFD

Les matériaux utilisés

Les matériaux peuvent entrer en ligne de compte dans votre futur achat. La majorité des marques proposent des modèles avec bol en inox. Le look “inox brossé” très tendance donne un côté professionnel et industriel à l’électroménager.
De plus, ils sont aussi résistants au lavage et aux manipulations. Autre avantage, ils permettent de garder la chaleur plus longtemps. Certains modèles proposent un bol blender en plastique résistant.

L’inconvénient est que les odeurs sont plus difficiles à éliminer car elles ont tendance à pénétrer en profondeur dans la matière. Le choix du verre garantit contre les odeurs persistantes et les rayures du bol. Il existe même des bols en verre réputé incassable !

Le socle de l’appareil

Le socle de l’appareil est aussi à scruter attentivement puisqu’il est le cœur de la technologie du blender-chauffant. Cette partie est la plupart du temps en plastique résistant ou également en inox, doté d’une partie anti-dérapante. Il n’est pas toujours dissociable du bol, ce qui peut présenter des inconvénients au niveau du rangement mais aussi au niveau du nettoyage. Le socle de l’appareil abrite l’écran de contrôle, qui contient un nombre de boutons qui varie en fonction des programmes prédéfinis de la machine. L’affichage est parfois digital, pour vous indiquer le temps de cuisson, la température ou encore la puissance de mixage.

Ce type d’affichage complet vous permet de mieux gérer le mode manuel du blender, et de vous approprier les différents programmes en les personnalisant. Un écran de contrôle avec six ou huit boutons peut donner une impression de complexité, mais en général, tout a été pensé avec bon sens, pour simplifier la tache de l’utilisateur. Sur certains modèles, les boutons ou l’écran de contrôle se situent sur le couvercle de l’appareil, ce qui le rend encore moins encombrant.

La puissance du blender

La puissance de l’appareil est indiquée en watts, et c’est d’elle que dépendent les performances du blender chauffant soupe. Quand vous regardez les caractéristiques d’un modèle, il est important de bien comprendre que la puissance d’un blender s’entend à un double niveau.
On parle alors d’une part de puissance du moteur des lames, autrement dit la puissance avec laquelle les aliments vont être mixés, et d’autre part de puissance de la résistance, nécessaire pour chauffer les aliments avant d’en transformer ou non la texture.

La puissance de ce type d’appareils peut varier entre 250 et 1100 watts pour la puissance moteur. Les marques recommandent au moins 500 watts pour une utilisation quotidienne, sachant que les blenders professionnels sont au moins de 1000 W. Pour la puissance de chauffe, les résultats sont concluants à partir de 800 watts.

Le nombre de programmes

Le nombre de programmes proposés est à prendre en considération. Plus le SoupMaker dispose de programmes prédéfinis, moins vous aurez à réfléchir au temps et aux modalités de cuisson, et plus le résultat sera obtenu rapidement. Adepte du manuel ou de l’automatique, c’est à vous de voir

Ce qui est certain, c’est que vous gagnerez du temps en choisissant un appareil qui calcule lui-même la température et la durée de chauffe appropriées à telle ou telle recette. La plupart des modèles sont vendus avec plusieurs dizaines de recettes qui permettent de prendre en main l’appareil et d’en tester les différentes fonctionnalités.

Son entretien
L’entretien est aussi à anticiper. Les lames amovibles ou la fonction “nettoyage automatique” sont très appréciables, d’autant que bon nombre de bols ne passent pas au lave-vaisselle, pour des questions de dimensions ou de composants électroniques.
nettoyage blender chauffantVous me direz bien que l’éponge est à la portée de tous, mais nettoyer parfaitement un appareil de ce genre peut s’avérer délicat voire dangereux. Si vous êtes plutôt du genre à ne pas faire dans le détail, optez pour une fonction Auto-clean et des lames amovibles.

N’oubliez pas de débrancher l’appareil avant toute opération d’entretien.

Ses options

Les options qui existent sur ces appareils sont nombreuses et font bien évidemment varier le prix en conséquence. Il faut encore une fois faire le point sur vos habitudes. Inutile d’investir dans un petit électroménager sur-équipé si vous faites de la soupe dix fois dans l’hiver. En revanche, si vous comptez piler de la glace, il vous faut un appareil doté de la fonction crushed ice.

Pour cuire des œufs, de la viande, du poisson ou des légumes à la vapeur, l’accessoire panier vapeur, qui se positionne au dessus des lames est indispensable. Vous pourrez alors obtenir le même résultat qu’avec un cuit vapeur, mais en vous octroyant le luxe de préparer aussi, en même temps, un potage. Certains aiment aussi les soupes plus consistantes que la normale… Aussi vous faut-il être bien attentif.ve aux différentes fonctions et options de l’appareil dont vous étudiez la fiche technique.

Les fonctions “maintien au chaud” et “départ différé” sont extrêmement pratiques, mais elles ne sont pas disponibles sur tous les produits. En général, l’appareil est capable de maintenir le contenu du bol au chaud pendant un maximum de 40 minutes. Le départ en différé, quant à lui, permet de préparer une recette le matin, pour obtenir un résultat prêt et chaud au moment du dîner.

On imagine bien que celles et ceux qui ont goûté à cette programmation différée l’ont adoptée !

Son prix

Le prix est enfin un argument décisif. Les marques se défient quotidiennement pour proposer ce type d’appareils au meilleur prix. Attention, un produit associant des fonctions de mixage et de cuisson doit répondre à un certain nombre de normes pour éviter tout danger pour son utilisateur.
Il convient donc d’y mettre le prix (en évitant toute fabrication à bas coût sans respect de la sécurité), mais il est important de n’y consacrer que le juste prix. Ce dernier varie en fonction des critères listés ci-dessus.

En moyenne, un blender chauffant soupe est vendu aux alentours de 100 euros, mais certaines promotions peuvent permettre de remporter le gros lot à moindre prix !

Vous aimerez aussi...